Dès les essais vendredi, le tempo est donné puisque Marc Guillot bat le record de la piste pour l’Alpine Elf Europa Cup en 2’34’’672 devant Gaël Castelli et Mateo Herrero (Milan Compétition).

 

COURSE 1 : CASTELLI DÉLIVRÉ !

 

Samedi, le rythme s’accélère encore sous l’impulsion de Gaël Castelli, auteur de la pole position en 2’34’’069 au terme d’une séance où les huit premiers se tiennent en sept dixièmes de seconde seulement.

 

Au départ, Gaël Castelli conserve les commandes devant Mateo Herrero tandis que Marc Guillot prend le dessus sur Vincent Beltoise (Racing Technology) pour le gain de la troisième position sous les yeux de Jean-Baptiste Méla (Autosport GP).

 

Le trio de tête s’échappe rapidement tout en restant groupé, mais Marc Guillot profite de l’aspiration pour subtiliser la deuxième place à Mateo Herrero au troisième tour. Derrière, Vincent Beltoise s’incline face à Jean-Baptiste Méla et Mike Parisy (CMR). Les deux hommes reviennent vite au contact de Mateo Herrero, qui se fait déborder à trois tours de l’arrivée.

 

Inquiété un temps par Marc Guillot, Gaël Castelli reprend sa marche en avant pour sceller sa première victoire en Alpine Elf Europa Cup avec deux secondes d’avance sur son adversaire. Le Junior Jean-Baptiste Méla complète le podium au prix d’une résistance de tous les instants face aux attaques de Mike Parisy.

 

Cinquième grâce à son dépassement sur Mateo Herrero dans le dernier tour, Laurent Hurgon (Autosport GP) retrouve les points après avoir été dépossédé de son podium à la suite des vérifications techniques de la deuxième course disputée à Hockenheim. Au terme d’une lutte intense ayant vu jusqu’à quatre concurrents s’affronter dans le Raidillon, Julien Neveu (Autosport GP) prend la septième place devant Alexandre Gadois (Autosport GP), Antoine Miquel (Milan Compétition) et Nicolas Milan (Milan Compétition).

 

Dans la catégorie Gentlemen, Mathieu Blaise (Racing Technology) cède la tête à Marc Sevestre (Autosport GP) au sixième passage avant de répliquer deux boucles plus tard. La bagarre continue de gagner en intensité, mais Mathieu Blaise tient bon pour s’offrir son troisième succès consécutif devant Arnaud Tsamère (Racing Technology), deuxième après le tête-à-queue de Marc Sevestre à deux tours de l’arrivée.

 

COURSE 2 : GUILLOT PREND SA REVANCHE

 

Dimanche, Gaël Castelli s’offre encore la pole position du week-end en 2’33’’419 malgré la suppression de son meilleur temps pour non-respect des limites de la piste. Sur la grille, il devance Marc Guillot tandis que Mike Parisy et Vincent Beltoise se partagent la deuxième ligne devant Mateo Herrero.

 

Comme la veille, Gaël Castelli émerge du premier tour en tête malgré la pression imposée par Marc Guillot. Dans leur duel, les deux hommes créent instantanément l’écart sur un groupe de chasse mené par Mike Parisy.

 

Au cinquième tour, Marc Guillot tente une première attaque sur Gaël Castelli, sans succès. Le leader continue de résister lors de la nouvelle tentative du Bourguignon deux boucles plus tard, mais il commet une erreur dont profite son adversaire dès le passage suivant.

 

Dans un peloton où dix pilotes se tiennent en quatre secondes seulement derrière Mike Parisy, le spectacle est assuré par Alexandre Gadois. Seizième au départ, le nouveau venu en Alpine Elf Europa Cup se fraye rapidement un chemin pour jouer le podium avant de subir le phénomène de l’aspiration.

 

Lui aussi passé dans le rôle de chassé, Marc Guillot tient bon pour signer sa première victoire de l’année devant Gaël Castelli. Derrière, les débats sont disputés jusqu’au dernier virage puisque Julien Neveu tente tout avant de partir en tête-à-queue dans la ligne droite des stands. Mike Parisy conserve alors la troisième place devant un trio de Juniors composé de Jean-Baptiste Méla, Mateo Herrero et Alexandre Gadois dans cet ordre. Vincent Beltoise, Nicolas Milan et Laurent Hurgon profitent également de l’erreur de Julien Neveu pour le devancer au sein du top dix.

 

Du côté des Gentlemen, Philippe Bourgois s’impose sur ses terres en ayant pris le dessus sur Mathieu Blaise dans le premier tour avant de lui résister jusqu’au drapeau à damier. Marc Sevestre complète le podium de la catégorie.

 

Au classement général, Marc Guillot s’empare de la tête avec sept points d’avance sur Gaël Castelli. Quinze unités plus loin, on retrouve le premier Junior, Mateo Herrero. Chez les Gentlemen, Mathieu Blaise est toujours le mieux classé devant Marc Sevestre et Franc Rouxel (Racing Technology).

 

Les concurrents de l’Alpine Elf Europa Cup ont désormais droit à une longue pause estivale avant le prochain rendez-vous à Silverstone du 6 au 8 septembre.

 

Ils ont dit

 

Gaël Castelli (vainqueur en course 1) : « Cela faisait un moment que j’attendais cette victoire ! Nous en avons souvent été proches, mais j’avais vraiment envie de m’imposer sur ce circuit de Spa que j’adore. Je savais que Marc était aussi à l’aise et extrêmement rapide sur ce tracé. J’avais peur qu’il profite de l’aspiration pour me ravir la première place samedi, mais j’ai réussi à le contenir. Le dimanche était plus compliqué, mais l’essentiel a été assuré en marquant de bons points dans l’optique du titre. »

 

Marc Guillot (vainqueur en course 2, leader du classement général) : « Cette première victoire de l’année me fait extrêmement plaisir. Depuis Hockenheim, l’équipe a bien travaillé sur l’Alpine A110 Cup pour que nous puissions poursuivre notre montée en régime depuis le début de saison. Je suis de plus en plus à l’aise au volant et, si je ne pouvais rien faire de plus face à Gaël samedi, je pense que nous avons fait la différence sur les réglages dimanche. C’était difficile de le dépasser, car il est rapide et il freine tard, mais tout aussi dur de le contenir jusqu’à l’arrivée ! Je suis désormais en tête du classement général, mais la saison est encore longue et tout devrait se jouer sur la dernière course ! »

 

Jean-Baptiste Méla (vainqueur Junior en course 1 et 2) : « J’avais à cœur de me rattraper après ma prestation controversée à Hockenheim et je pense y être arrivé. Les deux courses ont été très belles et intenses jusqu’à l’arrivée puisque j’ai dû résister à Mike samedi. Malgré mon départ plutôt moyen dimanche, j’ai su faire le dos rond pour réaliser la bonne opération en gagnant plusieurs places dans le dernier virage. C’était un énorme ascenseur émotionnel en quelques minutes seulement ! Au classement général, Marc et Gaël prennent un peu leurs distances, mais mon objectif reste le titre en Junior et j’ai réussi à réduire l’écart sur Mateo ce week-end. »

 

Mathieu Blaise (vainqueur Gentlemen en course 1) : « C’était encore un week-end très intense et disputé avec Marc et Arnaud le samedi, puis avec Philippe le dimanche. J’ai passé d’excellents moments en piste sur un circuit légendaire et je tiens surtout à saluer le travail de mon mécanicien. Après ma sortie en essais libres, il a redoublé d’efforts pour réparer ma voiture et me permettre d’être opérationnel dès les qualifications. Je lui devais donc une victoire ! »

 

Philippe Bourgois (vainqueur Gentlemen en course 2) : « J’avais mis un point d’honneur à monter sur le podium de mon rendez-vous à domicile, et de préférence sur la plus haute marche. J’étais extrêmement contrarié samedi, mais le départ de dimanche m’a permis de prendre l’ascendant sur le poleman de la catégorie. Mathieu est revenu comme un boulet de canon et je n’avais absolument pas le droit à l’erreur puisqu’il était en permanence dans mes échappements. C’était assez stressant et il fallait rester concentré face à ses attaques, mais j’ai adoré cette superbe bataille dans une ambiance magique. Mathieu est un concurrent extrêmement fair-play et ce n’était que du pur bonheur ! »

 

CLASSEMENTS

 

Course 1
1. Gaël Castelli (CMR)
2. Marc Guillot (Milan Compétition) +2’’309
3. Jean-Baptiste Méla (Autosport GP) +8’’569
4. Mike Parisy (CMR) +8’’968
5. Laurent Hurgon (Autosport GP) +9’’120
Pole position : Gaël Castelli (CMR) – 2’34’’069
Meilleur tour : Marc Guillot (Milan Compétition) – 2’33’’966

 

Course 2
1. Marc Guillot (Milan Compétition)
2. Gaël Castelli (CMR) +0’’559
3. Mike Parisy (CMR) +1’’140
4. Jean-Baptiste Méla (Autosport GP) +4’’739
5. Mateo Herrero (Milan Compétition) +5’’851
Pole position : Gaël Castelli (CMR) – 2’34’’069) – 2’33’’419
Meilleur tour : Marc Guillot (Milan Compétition) – 2’34’’498

 

Classement général*
1. Marc Guillot – 84 points
2. Gaël Castelli – 77 points
3. Mateo Herrero – 62 points
4. Jean-Baptiste Méla – 56 points
5. Mike Parisy – 53 points
*sous réserve de l’officialisation des résultats à l’issue des vérifications techniques et sportives.

 

Retrouvez tous les résultats ici.