Sur le plateau du Castellet, la finale de la deuxième édition de l’Alpine Elf Europa Cup promet un spectacle exceptionnel avec un lauréat prêt à célébrer son titre, une place de dauphin extrêmement disputée et les titres Junior et Gentlemen à décerner !

 

UNE DEUXIÈME PLACE CONVOITÉE

 

Titré avant même la finale, Gaël Castelli (CMR) veut désormais célébrer son sacre de la meilleure façon en portant son compteur de victoires à cinq, voire à six, mais le Grenoblois aura fort à faire pour atteindre cet objectif tant la lutte fera rage pour être son dauphin !

 

En arrivant au Circuit Paul Ricard, Marc Guillot (Milan Compétition) possède l’avantage pour un point seulement sur son équipier Matéo Herrero (Milan Compétition) et dix sur Jean-Baptiste Méla (Autosport GP).

 

Également prétendants au titre dans la catégorie Junior, synonyme d’une séance d’essais avec l’équipe officielle Signatech Alpine Elf en LMP2, Matéo Herrero et Jean-Baptiste Méla espèrent chacun faire coup double.

 

Si la dynamique est favorable au benjamin du peloton, victorieux à Barcelone avant de retrouver une piste qu’il connaît pour la première fois depuis Nogaro, son adversaire entend s’appuyer sur son expérience l’ayant vu sabrer le champagne dans le Var l’an passé pour conserver sa couronne en Junior.

 

Les trois hommes doivent toutefois tenir Vincent Beltoise (Racing Technology) à l’œil. Vainqueur de la deuxième course au Castellet en juin 2018, celui-ci peut toujours mathématiquement prétendre être vice-champion et il compte bien jouer son va-tout après avoir renoué avec le podium à Barcelone tout en distançant définitivement Laurent Hurgon (Autosport GP-Patrick Roger).

 

QUI POUR RÉGNER CHEZ LES GENTLEMEN ?

 

Du côté des Gentlemen, où une session de test au volant de l’Alpine A110 GT4 et 10 000 € de prime finale sont en jeu, le suspense reste également entier avant l’ultime rendez-vous en 2019.

 

Pour l’heure, Mathieu Blaise (Racing Technology) possède un avantage de quinze points sur son plus proche rival, mais il sait que ses concurrents seront à l’affût de la moindre erreur pour réduire l’écart.

 

Ses principaux adversaires devraient être Marc Sevestre (Autosport GP), l’un des pilotes les plus véloces de la catégorie au Circuit Paul Ricard l’an passé, et Rodolphe Wallgren (Milan Compétition), auteur d’un doublé dès son retour en Alpine Elf Europa Cup il y a deux semaines en Espagne.

 

D’autres prétendants veulent profiter de la dernière étape du calendrier pour réaliser un coup d’éclat, à l’image de Franc Rouxel (Racing Technology), Philippe Bourgois (Milan Compétition) ou encore Stéphane Proux (Racing Technology), toujours incisifs dans le peloton.

 

En parallèle, Pierre Macchi (Autosport GP) et Yves Lemaître (Autosport GP) chercheront à s’illustrer pour démontrer leurs progrès au fil de la saison tandis que Denis Gibaud (Milan Compétition) réintègrera la grille pour la première fois depuis le meeting d’ouverture à Nogaro.

 

REVENANTS ET DÉBUTANTS AUX DENTS LONGUES

 

Deux retours sont également à noter puisqu’ils concernent des pilotes offensifs et avides de bouleverser l’ordre établi : Yann Zimmer (CMR), qui souhaite finir sa campagne avec une performance de tout premier rang, et Alexandre Gadois (Autosport GP), arbitre de luxe du duel Herrero-Méla en Junior.

 

Cinq autres concurrents, tous inéligibles aux points, s’apprêtent à effectuer leurs débuts en Alpine Elf Europa Cup.

 

Après avoir gagné ses lettres de noblesse en Mitjet Series, Mirage Racing fera ses premiers tours dans la discipline. La structure de Guillaume Bruot et Frédéric de Brabant alignera deux voitures, dont une pour Axel van Straaten, que l’équipe a déjà fait rouler en Alpine A110 GT4 à Nogaro. La seconde Alpine A110 Cup sera partagée par le Gentleman David van Straaten, père d’Axel, et Patrick Lauber, ancien animateur du Championnat de France FFSA GT.

 

Familière des coupes de marques, la Polonaise Gosia Rdest (CMR) s’attaquera à un nouveau défi après s’être illustrée en W Series tandis que Loïc Depailler (Racing Technology) prendra le volant de l’Alpine A110 Cup n°110 pour le compte de Top Gear Magazine.

 

Toutes les séances pourront être suivies sur le live timing officiel de l’épreuve et les deux courses seront diffusées en direct sur la page Facebook et la chaîne YouTube de l’Alpine Elf Europa Cup.

 

 

HORAIRES

 

Vendredi 11 octobre
9h35-10h15 : Essais libres 1
15h50-16h30 : Essais libres 2
19h20-19h40 : Qualifications 1

 

Samedi 12 octobre
9h50-10h10 : Qualifications 2
19h45-20h15 : Course 1

 

Dimanche 13 octobre
10h40-11h10 : Course 2

 

Liste des engagés