La finale s’ouvre avec deux séances d’essais libres dont Marc Guillot (Milan Compétition) s’empare à chaque fois des commandes dans les derniers instants. Le Bourguignon poursuit sur sa lancée en devançant Vincent Beltoise et Jean-Baptiste Méla (Autosport GP) lors de la première qualification organisée de nuit.

 

Dans des conditions plus fraîches samedi matin, Marc Guillot récidive en 2’15’’392 face à Jean-Baptiste Méla et Yann Zimmer (CMR) avant d’aborder les deux courses dans une position idéale afin de s’assurer de la deuxième place du classement général.

 

COURSE 1 : BELTOISE DANS LA NUIT

 

Lors de son tour d’installation, le poleman est toutefois victime d’un problème technique. Grâce aux efforts déployés par toute son équipe, y compris Nicolas Milan qui vient tout juste de terminer une course annexe, Marc Guillot peut finalement s’élancer et rejoindre le peloton parti sous le régime de la voiture de sécurité en raison d’huile sur la piste.

 

Lorsque les concurrents sont libérés, Vincent Beltoise mène devant Jean-Baptiste Méla et Gaël Castelli. Le leader crée rapidement un petit écart face à ses poursuivants, qui distancent eux-mêmes Matéo Herrero. Derrière, Yann Zimmer se fait surprendre par Rodolphe Wallgren (Milan Compétition) au cinquième tour avant de prendre sa revanche une boucle plus tard.

 

En parallèle, Marc Guillot fait le spectacle en dépassant huit pilotes en moins de cinq passages avant de devoir définitivement renoncer. Parti dernier, Alexandre Gadois (Autosport GP) le relaie dans ce rôle en enchaînant les dépassements dans sa remontée vers le top dix.

 

Si le trio de tête se regroupe en fin de course, Vincent Beltoise ne craque pas tandis que Gaël Castelli profite de la situation pour ravir la deuxième position à Jean-Baptiste Méla à l’entrée de la chicane dans l’avant-dernier tour. Ce dernier voit ensuite Matéo Herrero lui souffler la troisième marche du podium et la victoire en Juniors dans le tout dernier virage.

 

Cinquième, Yann Zimmer précède Rodolphe Wallgren, vainqueur pour la troisième fois de suite chez les Gentlemen. Laurent Hurgon (Autosport GP-Patrick Roger), Mathieu Blaise et Gosia Rdest (CMR) suivent tandis qu’Alexandre Gadois prend finalement la dixième place.

 

 

COURSE 2 : CASTELLI CONCLUT EN BEAUTÉ

 

Dimanche matin, Marc Guillot a l’occasion de prendre sa revanche, mais le poleman se fait déborder à l’extinction des feux par Jean-Baptiste Méla et Gaël Castelli. Derrière, Alexandre Gadois et Rodolphe Wallgren se hissent dans le top cinq devant Matéo Herrero et Vincent Beltoise.

 

Au troisième tour, Gaël Castelli surprend Jean-Baptiste Méla pour s’emparer des commandes et creuser immédiatement l’écart sur son adversaire, désormais engagé dans un magnifique duel avec Marc Guillot.

 

Plus loin, la lutte pour le titre chez les Juniors vit un tournant lorsque Matéo Herrero accroche Rodolphe Wallgren en tentant de le dépasser. Marc Guillot fait toutefois le jeu de son jeune équipier en trouvant l’ouverture sur Jean-Baptiste Méla au huitième tour, une boucle avant que Vincent Beltoise ne l’imite pour le gain de la troisième place.

 

Intouchable, Gaël Castelli s’impose aisément devant Marc Guillot et Vincent Beltoise. Quatrième et premier Junior, Jean-Baptiste Méla voit la couronne lui échapper pour un point seulement face à son rival Matéo Herrero.

 

Alexandre Gadois prend la cinquième position devant la Polonaise Gosia Rdest et Philippe Bourgois (Milan Compétition). Vainqueur en Gentlemen, le Belge devance alors Mathieu Blaise, qui scelle son sacre dans la classe, Marc Sevestre (Autosport GP) et Yann Zimmer, rétrogradé au dixième rang après l’application d’une pénalité pour non-respect des limites de la piste au départ.

 

Au classement général, Gaël Castelli confirme son titre devant Marc Guillot et les Juniors Matéo Herrero et Jean-Baptiste Méla. Vincent Beltoise complète finalement le top cinq. Pointant à une belle neuvième place toutes catégories confondues, Mathieu Blaise précède Marc Sevestre et Rodolphe Wallgren sur le podium final en Gentlemen.

 

Ils ont dit

 

Vincent Beltoise (vainqueur en course 1)
« Ce week-end est à l’image de ce qu’aurait dû être notre campagne si nous n’avions pas eu un passage à vide sur trois meetings au cœur de l’année. Nous avions le potentiel de nous battre pour des podiums et des victoires toute la saison, mais je suis particulièrement fier de mon doublé Cup-GT4 samedi soir. Dimanche, Gaël s’est vite échappé, mais j’ai pris un maximum de plaisir et j’ai savouré la finale avec un nouveau podium ! »

 

Gaël Castelli (deuxième en course 1, vainqueur du titre général)
« En ayant déjà atteint mon objectif à Barcelone, je voulais célébrer mon titre en beauté ce week-end. Vincent a réussi à faire le trou samedi, mais j’ai mis un point d’honneur à tout donner pour aller chercher la victoire dimanche. La mission est accomplie, j’en suis ravi et je tiens à remercier toute l’équipe et mes partenaires. »

 

Marc Guillot (deuxième de la course 2)
« Tout avait bien commencé jusqu’à ce petit problème technique samedi, mais le sport mécanique est parfois ainsi ! Mon but était d’assurer la deuxième place du classement général et c’est chose faite malgré un départ complètement manqué puisque je n’ai pas vu les feux. Toutes mes félicitations à Gaël qui a encore démontré qu’il méritait pleinement le titre. De notre côté, nous essaierons de revenir l’an prochain pour rafler cette première place ! »

 

Matéo Herrero (vainqueur du titre Junior)
« J’ai bien fait de dépasser Jean-Baptiste dans le dernier tour samedi puisque j’aurais pu tout perdre en me précipitant dans ma manœuvre sur Rodolphe dimanche. J’ai continué de me battre et je termine finalement troisième du classement général et premier chez les Juniors pour un point. J’ai hâte d’effectuer ma séance d’essais en LMP2 avec Signatech Alpine Elf, l’équipe championne du monde. Ce sera une expérience fantastique avant de revenir l’an prochain pour aller chercher le titre ! »

 

Mathieu Blaise (vainqueur du titre Gentlemen)
« J’aurais bien aimé m’imposer dans ma catégorie pour bien finir l’année, mais j’ai commis une petite erreur en partant en tête-à-queue dans le Beausset dans les derniers tours dimanche. Je remporte toutefois le titre en Gentlemen, donc le contrat est rempli grâce à l’aide de toute mon équipe et de mon mécanicien. Ils ont abattu un travail phénoménal toute l’année et ils méritent ce sacre autant que moi ! »

 

Classements*

 

Course 1
1. Vincent Beltoise (Racing Technology)
2. Gaël Castelli (CMR) +5’’715
3. Matéo Herrero (Milan Compétition) +7’’594
4. Jean-Baptiste Méla (Autosport GP) +7’’650
5. Yann Zimmer (CMR) +13’’243
Pole position : Marc Guillot (Milan Compétition) – 2’15’’788
Meilleur tour : Vincent Beltoise (Racing Technology) – 2’17’’696

 

Course 2
1. Gaël Castelli (CMR)
2. Marc Guillot (Milan Compétition) +2’’981
3. Vincent Beltoise (Racing Technology) +5’’807
4. Jean-Baptiste Méla (Autosport GP) +7’’936
5. Alexandre Gadois (Autosport GP) +16’’400
Pole position : Marc Guillot (Milan Compétition) – 2’15’’392
Meilleur tour : Gaël Castelli (CMR) – 2’16’’666

 

Classement général*
1. Gaël Castelli – 192 points
2. Marc Guillot – 121 points
3. Mateo Herrero – 115 points
4. Jean-Baptiste Méla – 114 points
5. Vincent Beltoise – 104 points

*sous réserve de l’officialisation des résultats à l’issue des vérifications techniques et sportives.