Dès vendredi, une chaleur écrasante attendait le peloton de l’Alpine Elf Europa Cup pour la manche belge du calendrier. Dans ces conditions, la structure Autosport GP tirait son épingle du jeu puisque les hommes de Gilles Zaffini menaient les deux séances d’essais libres, d’abord avec Lilou Wadoux, puis avec Laurent Hurgon.

 

COURSE 1 : HURGON ET WADOUX À QUI PERD GAGNE

 

Laurent Hurgon poursuivait sur sa lancée en s’offrant la première pole position en jeu pour seulement 73/1000e de seconde devant Ugo de Wilde (Herrero Racing). Lilou Wadoux et Dani Clos partageaient la deuxième ligne au terme d’une session marquée par de nombreuses infractions aux limites de la piste.

 

Si le poleman conservait les commandes au départ, Lilou Wadoux exploitait parfaitement l’aspiration pour trouver l’ouverture sur Ugo de Wilde. Menacé par Dani Clos, le Belge bénéficiait d’un répit lorsque l’Espagnol était surpris par Jean-Baptiste Mela, puis commettait une erreur dont profitait Louis Méric (Méric Compétition).

 

Au fil des passages, le duel entre Laurent Hurgon et Lilou Wadoux s’intensifiait. Après une première tentative aux Combes, la Junior s’emparait de la première place à l’extérieur de Blanchimont au quatrième tour sous les yeux d’Ugo de Wilde. En parallèle, Jean-Baptiste Mela devait composer avec le retour de Dani Clos et les deux hommes se touchaient dans leur passe d’armes. Les cartes étaient toutefois redistribuées par les nombreuses pénalités pour non-respect des limites de la piste. Lilou Wadoux était l’une des pilotes pénalisés et si elle franchissait la ligne d’arrivée la première, ses efforts pour distancer ses poursuivants étaient insuffisants.

 

Laurent Hurgon héritait ainsi de la victoire devant Ugo de Wilde et Jean-Baptiste Mela, qui gagnait deux positions après le drapeau à damier puisque Dani Clos figurait également parmi les concurrents sanctionnés. Lilou Wadoux se classait finalement quatrième, suivie par Dani Clos et Louis Méric. Septième après de belles batailles, Simon Tirman (Autosport GP) devançait Stéphane Auriacombe (Herrero Racing), victorieux chez les Gentlemen pour seulement 63/1000e de seconde d’avance après la pénalité imposée à Laurent Richard (Herrero Racing). Le podium de la catégorie était complété par Pierre Macchi (Patrick Roger Autosport GP).

 

COURSE 2 : PREMIÈRE VICTOIRE POUR CHAZEL

 

Dimanche, Ugo de Wilde s’offrait la pole position sur ses terres dans une séance dominée par les Juniors puisqu’il s’élançait devant Lilou Wadoux et Louis Méric. À l’extinction des feux, le Belge gardait la tête face à Lilou Wadoux tandis que Jean-Baptiste Mela dépassait Louis Méric sous les yeux de Dani Clos qui venait d’effacer Laurent Hurgon.

 

Les six pilotes se détachaient rapidement et la tension montait dès le quatrième tour lorsque Lilou Wadoux lançait une attaque sur Ugo de Wilde. La Française devait toutefois rendre la position après avoir coupé la dernière chicane. Derrière, Jean-Baptiste Mela, Laurent Hurgon et Dani Clos abordaient Malmedy de front, mais une touchette entre les deux derniers les envoyait en tête-à-queue. Piégé, Louis Méric tentait de les éviter dans une manœuvre provoquant finalement son abandon et l’intervention de la voiture de sécurité.

 

À la relance, Ugo de Wilde résistait à Lilou Wadoux, mais sa défense aux Combes lui valait une pénalité de cinq secondes pour non-respect des limites de la piste. Jean-Baptiste Mela profitait de ce duel pour s’intercaler au deuxième rang tandis que Dani Clos enchaînait les dépassements en effaçant Lucas Frayssinet (Chazel Technologie Course) et Gosia Rdest avant de réintégrer le top cinq après la sortie de Simon Tirman.

 

La bataille aux avant-postes était tout aussi favorable à l’Espagnol. Rapidement revenu sur le quatuor de tête, Dani Clos dépassait Corentin Tierce dans l’avant-dernier tour avant de récidiver sur Lilou Wadoux. Troisième à l’amorce du dernier virage, Dani Clos débordait Jean-Baptiste Mela à l’extérieur, puis s’attaquait sans succès à Ugo de Wilde. Si le Belge conservait l’avantage malgré un contact, sa pénalité de cinq secondes le reléguait finalement à la quatrième place et Dani Clos héritait de la victoire devant Jean-Baptiste Mela et Lilou Wadoux.

 

Également pénalisé, Corentin Tierce perdait sa cinquième position à l’arrivée au profit de Gosia Rdest. Septième, Stéphane Auriacombe s’imposait chez les Gentlemen après avoir pris le dessus sur Laurent Richard – auteur d’un premier week-end réussi en Alpine Elf Europa Cup - tandis que Lucas Frayssinet et Stéphane Proux bouclaient le top dix au terme de cette course palpitante.

 

Au classement général, Jean-Baptiste Mela accentue son avance sur ses équipiers Lilou Wadoux et Laurent Hurgon grâce à son double podium et l’inéligibité aux points de l’invité Dani Clos. Chez les Juniors, Lilou Wadoux compte désormais un avantage de dix unités sur Ugo de Wilde tandis que Stéphane Auriacombe s’échappe en tête de la catégorie Gentlemen avec sa série en cours de cinq succès consécutifs.

 

Après la pause estivale, les concurrents de l’Alpine Elf Europa Cup feront leur rentrée sur le Circuit de Barcelona-Catalunya (2-4 septembre), où les débats promettent d’être une fois de plus extrêmement ouverts.

 

 

CLASSEMENTS

 

Course 1
1. Laurent Hurgon (LSGroup Autosport GP)
2. Ugo de Wilde (Herrero Racing) +1’’623
3. Jean-Baptiste Mela (Autosport GP) +5’’052
4. Lilou Wadoux (Patrick Roger Autosport GP) +6’’855
5. Dani Clos (Chazel Technologie Course) +6’’896
Pole position : Laurent Hurgon (LSGroup Autosport GP)– 2’33’’539
Meilleur tour : Jean-Baptiste Mela (Autosport GP) – 2’34’’453

 

Course 2
1. Dani Clos (Chazel Technologie Course)
2. Jean-Baptiste Mela (Autosport GP) +0’’317
3. Lilou Wadoux (Patrick Roger Autosport GP) +1’’234
4. Ugo de Wilde (Herrero Racing) +4’’445
5. Gosia Rdest (Chazel Technologie Course) +5’’961
Pole position : Ugo De Wilde (Herrero Racing) – 2’32’’789
Meilleur tour : Jean-Baptiste Mela (Autosport GP) – 2’35’’321

 

Classement général
1. Jean-Baptiste Mela – 94 points
2. Lilou Wadoux – 75 points
3. Laurent Hurgon – 69 points
4. Ugo de Wilde – 65 points
5. Louis Méric – 40 points

 

 

À propos d’Alpine

 

Fondée en 1955 par Jean Rédélé, Alpine s’est affirmée au fil des ans avec ses voitures de sport à la française. En 2018, la marque présente la nouvelle A110, une voiture de sport fidèle aux principes intemporels d’Alpine en matière de compacité, de légèreté, d’agilité et de plaisir de conduite. En 2021, est créée la Business Unit Alpine. Elle devient la marque dédiée aux voitures de sport innovantes, authentiques et exclusives de Renault Group, bénéficiant de l’héritage et du savoir-faire de son usine historique de Dieppe ainsi que de la maîtrise de l’ingénierie des équipes d’Alpine Racing et d’Alpine Cars.